Executive Coaching & Formation

Vos enjeux, notre expertise

INSPIRATION SPORT : QUELLE PREPARATION MENTALE POUR LES ALL-BLACKS ?

 

"La meilleure équipe de la planète ? Sans aucun doute. La meilleure équipe sur Terre, tous sports confondus ? Probablement" (Le Daily Mail) : En devenant la première équipe à remporter deux titres de Champion du Monde d’affilée, les All Blacks sont entrés dans l’histoire le 31 octobre dernier.

 

Nous avons tous à l’esprit la force mentale, la grande détermination qui se dégage de l’attitude des néo-zélandais, qu’il s’agisse du traditionnel Haka de début de match,  des résultats sportifs, ou de l’attitude de l’équipe, observable dans sa dimension collective et à travers le comportement de chaque joueur.

 

Au sein d’un staff de coaching où sélectionneur, capitaine et préparateur mental œuvrent au service des performances de l’équipe, la préparation mentale est l’affaire du psychologue Gilbert Enoka.

 

Discret, n’accordant que très peu d’interviews, Gilbert Enoka semble mériter sa réputation d’homme de l’ombre. La préparation mentale des All Blacks, ce sont donc surtout les joueurs et les observateurs qui en parlent : Gilbert Enoka est reconnu comme celui qui a permis aux All Blacks d’atteindre le niveau où ils sont aujourd’hui ; certains joueurs comme Graham Henry, ou encore le sélectionneur Steve Hansen qualifiant de « phénoménal » et « magnifique » l’impact du coaching mental de Gilbert Enoka.

 

allblacks 47d3bUn coaching qui semble basé sur l’alliance de la préparation mentale individuelle pour gérer la pression, et d’une dynamique collective porteuse de valeurs.

 

Le postulat d’Enoka se base sur le fonctionnement des 3 parties du cerveau, respectivement liées à l’instinct, aux émotions et à la réflexion, et sur le fait que sous la pression, la réflexion est inhibée au profit de l’émotionnel et de l’instinctif qui conditionnent alors nos réactions et perturbent le processus décisionnel.

 

Le rôle de la préparation mentale est alors d’exercer le cerveau comme n’importe quel muscle dans la préparation sportive, par exemple en installant un ancrage qui permettra au sportif de maintenir un niveau de concentration optimal malgré la pression.

 

Le principe du travail est d’exploiter les ressources mentales de chaque joueur pour lui proposer une solution sur-mesure, adaptée à son mode de fonctionnement personnel, et destinée à favoriser la concentration et la connexion au moment présent. Une approche similaire aux techniques d’ancrage, de respiration ou de médiation de pleine conscience, que nous utilisons en Executive coaching, pour les situations de gestion du stress, prise de parole en public, préparation à un événement etc.

 

Mais pour Gilbert Enoka, le développement de la force mentale est impossible sans une solide culture partagée au sein du collectif. Présenté comme le ciment qui a permis de fédérer les All-Blacks en tant que groupe, il semble également être le gardien d’une culture commune : « Si vous négligez de nourrir qui vous-êtes, d’où vous venez, ce qui vous anime, l’équipe ne fonctionne qu’à la surface de son épiderme ; c’est au niveau de l’os qu’une équipe doit fonctionner ».  

 

Pour favoriser cette culture commune, le préparateur anime des sessions de groupe ou chacun partage ses peurs, ses difficultés, son histoire personnelle, et où les égos surdimensionnés sont priés de s’abstenir : les joueurs écartés après 1 ou 2 sélection se comptent par dizaines… car la vision est celle d’une équipe dont la somme est plus importante que le tout, et qui doit performer au-delà des individus, dans le respect d’un héritage qu’il lui appartient de prolonger à destination des générations à venir.

 

Pour aller plus loin : UpandUnder.co, afp.fr, rugbyrama.fr, Europe1 (15oct2015), dailymail.co. 

 

Revenir à la Newsletter de Novembre 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

b