Executive Coaching & Formation

Vos enjeux, notre expertise

Insight Coaching : outils et prise de conscience

 

Plantée devant mon casier dans le vestiaire de la salle de sport, j'ai dû refaire le même code une bonne demi-douzaine de fois sur le cadenas. En vain. En mode "pensées automatiques", j'ai commencé à douter de ma mémoire, de la pertinence d'avoir choisi ce code - ou ce modèle de cadenas !-, de l'emplacement du casier. J'ai commencé à me demander qui pourrait me venir en aide, s'il y avait un moyen de briser le métal, et à quoi allait ressembler ma journée si je ne pouvais récupérer rapidement mes effets personnels. J’ai presque regretté d’être venue faire du sport ce matin-là.

 

Curieux, non ? la façon dont nos ressources habituelles disparaissent face à un blocage, au profit de croyances limitantes et pensées irrationnelles ?

 

Puis j'ai retourné le cadenas, et sont apparus les repères sur lesquels il suffisait d’aligner les chiffres pour déverrouiller le système de fermeture. J’avais la solution.

 

Quelle meilleure allégorie pour illustrer cet article sur la prise de conscience en coaching ?

 

Changer de point de vue pour débloquer une situation

 

Car en coaching, il s’agit bien de cela : retourner le cadenas pour déverrouiller un blocage. Trouver les leviers et les ressources pour stopper l’influence des croyances limitantes. Bref, changer de point de vue pour débloquer une situation.

 

Si « la folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent »*, nous n’avons pas d’autre choix que de changer notre façon d’utiliser le cadenas. Et au-delà de l’envie de changer, le coaching - comme tout chemin de développement -, ne fonctionne qu’à partir du moment où l’on prend réellement conscience de ce qu’il est nécessaire de changer. C’est sur ce plan-là que l’utilisation des outils en coaching trouve toute sa pertinence : permettre une prise de conscience, lorsque les modes de pensée habituels du client sont figés au point que l’outil principal du coach, c’est-à-dire le questionnement, ne suffit pas à élargir la conscience d’une situation ou d’un mode de fonctionnement.10040180 s 14964

 

Vers la prise de conscience : focus sur les outils

 

La valeur ajoutée du coach repose alors sur sa capacité à adapter le dispositif d’accompagnement à la psychologie de son client (équipe ou individu) et à la nature de sa demande. Il s’appuie sur des outils qui, dans un premier temps, vont lui permettre de changer de point de vue sur lui-même, les autres, ou une situation, par exemple :

 

-        Outils d’analyse de la personnalité (Disc, MBTI, Ennéagramme…)

-        Bilans et diagnostics (stress, style managérial, style culturel…)

-        Outils projectifs, métaphores et allégories (cartes, photolangage, archétypes…)

-        Approche psycho-corporelle (mindfulness, cohérence cardiaque, mobilité…)

-        Matrice et grilles de lecture situationnelles (mode de fonctionnement, relations interpersonnelles…)

-        Leviers de la motivation (projection vers l’objectif atteint, hiérarchie des valeurs…)

-        Workshops et ateliers (création, régulation, cohésion…)

 

Mobiliser de nouveaux schémas neuro-cognitifs

 

Apprendre à voir l’opportunité plutôt que l’échec, adapter ma posture managériale au niveau d’autonomie de mes collaborateurs, modéliser un mode de fonctionnement efficace… En mobilisant de nouveaux schémas neuro-cognitifs, la stratégie d’intervention consiste à modifier la perception d’une situation, au profit de l’objectif du coaching.

 

Autant de ressources immédiatement accessibles, autant de casiers qu’il est possible de déverrouiller… à condition de retourner le cadenas !

 

*A. Einstein

 

 

Revenir à la Newsletter d'Octobre 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

b